Le Parc national du Teide

Partager sur facebook
Partager sur pinterest
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur print

Classé au Patrimoine mondial de l’Unesco en 2007, le Parc national du Teide est une merveille de la nature. Situé à Tenerife dans les Îles Canaries, le parc est dominé par le plus haut volcan d’Espagne, le Teide. Le paysage volcanique présente une palette extraordinaire de couleurs et de formes et accueille de nombreuses espèces endémiques, quelles soient végétales ou animales. Si l’île de Tenerife est très touristique l’été, c’est surtout des touristes espagnols qui s’amassent dans les stations balnéaires bétonnées de la partie sud. Dans le parc national, on croise bien sûr des bus sur les sites les plus connus mais cela reste finalement très raisonnable, d’ailleurs mes photos prouvent qu’il n’y a pas foule…

Tenerife // Parc national du Teide

Le sommet du Teide

Le Teide est une formation volcanique située sur une ancienne et gigantesque dépression constituée par deux semi-caldeiras séparées entre elles par les Roques de García. La caldeira est située à une altitude moyenne de 2000 mètres.

Le Teide et ses 3718 mètres (le plus haut sommet d’Espagne et 3ème plus grand volcan du monde) est l’élément incontournable de toute visite à Tenerife. Le sommet est accessible après une randonnée de 5 à 6 heures mais nous choisissons la facilité et prenons le téléphérique qui permet de grimper un peu plus de 1000 mètres en 8 minutes. Malheureusement, si le ciel est dégagé au sommet, la vue sur la grande caldera (17 km de diamètre) est masquée par la brume. Pour une fois la vue est plus belle d’en-bas que d’en haut… Dommage !

Le téléphérique s’arrête à La Rambleta, à 3 555 mètres d’altitude. Bien qu’il y ait encore des gens en t-shirt et en tongs à la sortie du téléphérique, les températures sont glaciales ! Nous déambulons au milieu d’un désert de roche, nos pas sont lourds, notre souffle est court, l’ambiance est d’un autre monde…

Il reste un peu plus de 200 mètres à gravir pour atteindre le sommet. Malheureusement, l’accès au sentier est encadré et il est nécessaire d’obtenir une autorisation spéciale en la demandant par internet bien à l’avance. Un autre moyen d’accéder au sommet est de passer la nuit au refuge, ainsi il n’y a pas besoin d’autorisation pour admirer le lever du soleil, du moment que vous avez quitté le sentier avant neuf heures du matin. Pour nous, les plannings étaient complets depuis plus d’un mois…

Le spectacle du lever du soleil avec l’ombre du Teide qui se projète sur un océan de nuage doit être une expérience grisante mais ce ne sera pas pour nous !

Las Minas de San José

Les mines de San José sont un paysage de plaines de gravillons dorés et de roches aux formes alambiquées. Ce paysage surnaturel est un des lieux favoris des photographes et des réalisateurs de cinéma. De nombreux films ont été tournés ici, comme ” La Colère des Titans ” en 2012.

Los Azulejos et la plaine de Ucanca

De nombreux points de vue sont aménagés sur la route TF 21 qui traverse la Caldera de Las Cañadas. L’un d’eux permet d’apprécier Los Azulejos, une zone où différentes actions volcaniques ont donné naissance à des hydrates de fer, responsables de la coloration bleu verdâtre du paysage.

Los Roques de Garcia

Les formes étonnantes des roques (rochers) de García, avec le Teide en toile de fond, représentent l’image la plus typique du Parque Nacional du Teide. Le plus célèbre de ces monolithes est le rocher Cinchado, qui ressemble à un énorme champignon qui défie toute gravité avec son inclination et sa forme irrégulière. Les rochers font partie d’une “digue” volcanique qui a résisté à l’érosion pendant des siècles.

Les routes TF21 et TF 24

Parmi les routes qui mènent au Parc national du Teide, la route TF21 qui vient de la Orotava et la route des crêtes, la TF24 sont vraiment les plus belles. La TF24 traverse principalement la forêt de pins canariens puis rejoint la TF21 aux abords du parc. De nombreux belvédères permettent d’apprécier le paysage exubérant de Tenerife : ses déserts, ses forêts, son volcan emblématique et son océan de coton…

Cet article vous a plu ? Partagez-le :

Partager sur facebook
Partager sur pinterest
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur print

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ARTICLES RÉCENTS

Chateau Desideria / extérieur / Urbex Dustexplorer

Château Desideria

Bien dissimulé par des grands cèdres et autres conifères, le château abandonné ne se remarque qu’à peine depuis

Dustexplorer // La Grotte Aux Fées // Dolmen de la Grotta // Astrophoto

La grotte aux fées

Le Dolmen de la Grotte, appelé aussi Dolmen de la Grotta ou encore Grotte aux fées est un

Château abandonné en Italie /// Castello dei Conti

Castello dei Conti

Ce petit joyau de l’urbex est ma première exploration urbaine en Italie. Dire que j’ai failli passer à

Landmannalaugar /// Islande /// Dust Explorer

Landmannalaugar

Avec ses montagnes multicolores, le Landmannalaugar est un lieu unique et le point de départ de nombreux treks.

Dustexplorer // Urbex // Château des 2 mondes

Château des deux mondes

Quelle belle exploration que le Château des deux mondes… Datant du XVIIe et XVIIIe siècle, le château est classé

CATÉGORIES

Ces articles pourraient vous intéresser :

Landmannalaugar /// Islande /// Dust Explorer

Landmannalaugar

Avec ses montagnes multicolores, le Landmannalaugar est un lieu unique et le point de départ de nombreux treks. Il est seulement accessible en 4×4 avec

Lire l'article »
Dustexplorer // Écosse // Quiraing

Quiraing

Avec le Old Man of Storr, le Quiraing offre l’un des plus beaux point de vue sur l’île de Skye en Écosse avec ses montagnes austères,

Lire l'article »
Dustexplorer // Dolomites // Tre Cime Di Lavaredo

Tre Cime di Lavaredo

Découvrir un paysage emblématique des Alpes de jour comme de nuit, accessible par une randonnée rapide, dormir sur place dans son van à 2300 mètres

Lire l'article »